Saint-Adolphe-d’Howard veut rouvrir son école primaire

ecole-2Locaux classes, gymnase et cour de récréation équipée de modules de jeux : l’ancienne école primaire de Saint-Adolphe-d’Howard dispose de plusieurs équipements qui permettraient d’envisager sa réouverture à court terme. Piloté par un comité-école et appuyé par le conseil municipal, ce projet vise à offrir des services éducationnels de proximité aux jeunes de Saint-Adolphe ainsi qu’à désengorger les écoles de la région de Sainte-Agathe aux prises avec des surplus de clientèle.

La présence d’une école primaire, on le sait, contribue de façon majeure à la vitalité d’une municipalité. C’est aussi un élément d’attraction et de rétention pour les jeunes familles dans le choix d’un lieu de vie. « Actuellement, les écoles des Laurentides sont pleines et il existe un besoin pour l’ouverture de nouvelles écoles. Nous croyons que Saint-Adolphe, tant par sa position géographique que par la présence d’infrastructures existantes, est un site idéal pour l’implantation d’une école primaire », précise Mylène Joncas, conseillère municipale à Saint-Adolphe et membre du comité-école qui chapeaute le projet. Une dizaine de membres, dont une autre élue municipale, d’ex-enseignants ainsi que des citoyens engagés, sont impliqués dans ce comité qui souhaite une école animée, stimulante et branchée sur la communauté. Le Comité a aussi sa page Facebook « Une école au cœur du village de St-Adolphe ».

« Nous avons la chance, à Saint-Adolphe, de disposer d’un gymnase, de salles de classe et d’une cour de récréation avec modules de jeux. Nous avons en main une solution facile à mettre en oeuvre pour répondre à la hausse de clientèle à laquelle fait face, pour notre secteur, la Commission scolaire des Laurentides », affirme Mylène Joncas, conseillère municipale et membre du comité-école. Les installations actuelles permettraient à Saint-Adolphe d’accueillir à court terme près d’une centaine d’élèves. « La réouverture de notre école primaire est un projet réaliste et réalisable, qui bénéficierait aux familles de Saint-Adolphe, tout en soulageant les écoles environnantes des problèmes liés au surplus de clientèle », de conclure madame Joncas.

Rappelons que la courbe démographique est à la hausse dans les Laurentides, ce qui amène un surplus de clientèle dans les écoles primaires du territoire, notamment dans les établissements de la Commission scolaire des Laurentides.