2019 : Une année de réjouissances pour le Comité-école!

À l’avant, le jeune Alex Rapini; sa mère, Martine Plante; la conseillère municipale Isabelle Jacques; Myriam Gosselin Dubuc; Colombine Dussault; Matthieu Pigeon; le maire Claude Charbonneau. À l’arrière : la conseillère Mylène Joncas; Liette Brisebois; Aurélie Le Caignec; Danièle Pelletier. Absents : France Chauvin; Chantal Côté; Louise Sarrazin; Jean-Sébastien Touchette et Marie-Josée Lavigne, initiatrice du dossier école en 2009.

À l’avant, le jeune Alex Rapini; sa mère, Martine Plante; la conseillère municipale Isabelle Jacques; Myriam Gosselin Dubuc; Colombine Dussault; Matthieu Pigeon; le maire Claude Charbonneau. À l’arrière : la conseillère Mylène Joncas; Liette Brisebois; Aurélie Le Caignec; Danièle Pelletier. Absents : France Chauvin; Chantal Côté; Louise Sarrazin; Jean-Sébastien Touchette, Nicole Tétreault et Marie-Josée Lavigne, initiatrice du dossier école en 2009.

Les membres du Comité-école de Saint-Adolphe-d’Howard accueilleront avec une joie particulière le début de l’année 2019 qui marquera en septembre prochain, la rentrée scolaire inaugurant l’école primaire de Saint-Adolphe.

Annoncé le 27 novembre dernier lors d’une conférence de presse conjointe tenue par la Commission scolaire des Laurentides et la Municipalité, la réouverture de l’école primaire de Saint-Adolphe-d’Howard constitue une belle réussite pour les membres du Comité-école qui poussent ce dossier depuis plus de deux ans. Portée sous la bannière « Une école au cœur du village », la croisade du Comité-école a suscité un grand intérêt dans la communauté qui voyait l’école de quartier comme un milieu stimulant et propice à la réussite pour les enfants. Une opinion partagée par le Conseil municipal de Saint-Adolphe qui a d’ailleurs souligné l’implication du Comité-école dans ce dossier, notamment des conseillères Mylène Joncas et Isabelle Jacques qui en font partie.

« Le Comité a travaillé fort pour présenter un dossier solide, démontrant toute la pertinence et les avantages à rapatrier dans leur milieu, les élèves du primaire de Saint-Adolphe », a mentionné le maire Claude Charbonneau. Le Comité-école a porté sa noble cause jusqu’aux pupitres ministériels, couplant son argumentaire aux objectifs de la nouvelle Politique de réussite éducative. « Une école de quartier favorise à plusieurs égards la réussite des élèves, entre autres en réduisant le temps de transport, en facilitant l’engagement des parents et offrant un milieu scolaire qui s’intègre à la vie et aux activités de la communauté », rappelle la conseillère Mylène Joncas.

Les démarches du Comité-école sont tombées à point nommé au cours de la dernière année alors que la Commission scolaire des Laurentides étudiait divers scénarios pour faire face à un surplus d’élèves dans ses établissements. La proposition de réouverture de l’école de Saint-Adolphe a été retenue par la commission scolaire qui travaillera de concert avec la Municipalité en vue d’ouvrir les classes de maternelle à 3e année dès la prochaine rentrée. Une cinquantaine d’élèves seront accueillis dans un premier temps. Les cours seront dispensés dans l’actuel Centre récréatif municipal situé au 110 rue du Collège, lieu ayant déjà accueilli une école primaire par le passé. La Municipalité s’est engagée à effectuer des travaux de mise à niveau et de réaménagement en vue d’adapter le bâtiment aux besoins de sa nouvelle clientèle.