Interdiction de feux à ciel ouvert sur la majeure partie du territoire québécois

avion feu

(Saint-Adolphe-d’Howard, le 22 mai 2020) – La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) rappelle aux citoyens qu’en dépit de l’arrivée du climat estival, il faut résister à l’envie d’allumer un feu de camp. En effet, une interdiction de feux à ciel ouvert touche actuellement la majeure partie du territoire québécois, dont les Laurentides.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a modifié son interdiction, en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU). Cette décision a été prise compte tenu des conditions météorologiques qui ont évolué et de la disparition du couvert de neige dans plusieurs régions.

Dans les conditions actuelles propices aux feux de forêt, il est facile de perdre rapidement le contrôle de feux allumés lors du nettoyage printanier des terrains, indiquent les autorités. En effet, plus de la moitié des incendies survenus depuis le début du printemps ont été causés par la perte de contrôle d’un brûlage de rebuts ou de matières résiduelles fait par des résidents.

Cette interdiction de faire des feux à ciel ouvert vise également à préserver la capacité opérationnelle de la SOPFEU et celle des services de sécurité incendie municipaux durant la pandémie, et ce, en limitant les risques de propagation du virus lorsque les pompiers répondent à des alertes.

Le temps ensoleillé et chaud prévaudra pour les prochains jours dans la région. La SOPFEU estime que le risque de feu de forêt dans tout le Québec est « très élevé ».