Saint-Adolphe-d’Howard et ses employés cols blancs signent une entente de cinq ans

thumbnail_convention

(Saint-Adolphe-d’Howard, le 4 septembre 2019) – La Municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard et les représentants syndicaux de son personnel col blanc ont ratifié le jeudi 29 août dernier, une nouvelle convention collective. Couvrant un terme de cinq ans, l’entente sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023.

Conclue à la satisfaction des deux parties, l’entente met de l’avant la stabilité des conditions de travail et le maintien de la prestation de service aux citoyens. Elle prévoit des hausses salariales variant entre 2% et 2,5% au cours des cinq années du terme, de même qu’un ajustement rétroactif au 1er janvier 2019 pour le personnel permanent.

« C’est une entente que nous estimons avantageuse pour les deux parties. Ce cadre nous permet d’envisager une collaboration efficace, en demeurant centrés sur notre mission de service aux citoyens », a indiqué le directeur général de la Municipalité, Jacques Cusson.

Affilié à la Fédération indépendante des syndicats autonomes (FISA), laquelle représente plusieurs syndicats des secteurs municipaux, scolaires et privés, le syndicat des employés cols blancs de la Municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard représente une vingtaine d’employés cléricaux et techniciens, à statuts permanent et occasionnel.

Soulignons qu’il s’agit de la seconde convention collective signée cet été à la Municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard qui ratifiait, le 11 juillet dernier, une entente de cinq ans avec les pompiers et pompières de son Service de Sécurité publique et incendie.

Sur la photo, à l’avant : Brigitte Racine, conseillère syndicale pour la FISA; Chantal Caporuscio, présidente du syndicat des employés cols blancs de la Municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard et Ruth Paré, vice-présidente. À l’arrière : Claude Charbonneau, maire et Jacques Cusson, directeur général de la Municipalité.